Lyon met fin à l’invincibilité du PSG en Ligue 1 et reste à trois points de Lille

Written by on 4 février 2019

content_image

Lyon met fin à l’invincibilité du PSG en Ligue 1 et reste à trois points de Lille

Le PSG est tombé pour la première fois de la saison en Championnat dimanche, sur la pelouse de Lyon (1-2).

L’ogre parisien est tombé. À dix jours de son huitième de finale aller de Ligue des champions contre Manchester United, le 12 février, le leader incontesté de la Ligue 1 a perdu son premier match de Championnat de la saison à Lyon (1-2) dimanche, dans un duel de haute volée qu’il avait pourtant abordé idéalement en ouvrant le score dès la septième minute, par Di Maria.

Thomas Tuchel avait raison de se méfier de cet OL, capable du pire contre les « petits » comme du meilleur quand le niveau d’intensité s’élève. Les hommes de Bruno Genesio ont fait fi des 16 points qui les séparaient du champion au coup d’envoi pour le malmener comme rarement depuis le début de l’ère QSI. L’égalisation heureuse de Dembélé, monté plus haut qu’Areola dans la surface (33e, 1-1), est venue récompenser un quart d’heure de domination acharnée des Lyonnais en première période (11 tirs dont 7 cadrés, 61,2 % de duels gagnés), Areola retardant longtemps l’échéance avant de se trouer dans les airs.

Le rapport de force s’est clairement inversé au retour des vestiaires, mais le PSG, toujours orphelin d’un milieu défensif de métier et surtout de son maître à jouer, Neymar, a vu son élan coupé net par un penalty de Fekir (49e, 1-2). Il a ensuite fait l’assaut du but de Lopes, mais sans parvenir à se montrer dangereux après une double occasion de Mbappé (52e, 53e). Lyon continue de s’accrocher à Lille (2e) dans la course à la deuxième place.

Le fait : les gardiens en évidence, Areola héroïque mais fautif

Auteur de six arrêts en première période, Areola a multiplié les exploits au plus fort de la domination lyonnaise, écoeurant tour à tour Traoré (18e, 24e), Fekir (20e, 30e) et Depay (24e). Si sa sortie aérienne manquée a coûté cher au PSG (33e, 1-1), le champion du monde est difficile à pointer du doigt, d’autant qu’il a encore gagné un duel avec Dembélé (83e) en fin de match. En face, Lopes a lui aussi été très sollicité (sept arrêts). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’international portugais a été à la hauteur de sa réputation. Après s’être interposé avec brio devant Draxler dans la surface (51e), Lopes a repoussé coup sur coup deux tentatives de Mbappé (52e, 53e). Il pourra aussi remercier Denayer, qui l’a sauvé en plongeant pour détourner de la tête une frappe de Di Maria juste avant la mi-temps (43e).

Le joueur : Dembélé doublement décisif

Il lui aura suffi de deux matches pour conquérir le coeur des supporters lyonnais : héros du derby à Saint-Étienne (2-1) le 20 janvier, grâce à son but à la dernière minute, Moussa Dembélé a fait plier son club formateur dimanche soir. C’est lui qui a concrétisé les efforts de l’OL à la 33e (1-1), à la réception d’un centre de Dubois, avant d’aller chercher un penalty, déséquilibré par Thiago Silva (49e, 2-1). Genesio veut « prendre son temps » avec le jeune international Espoirs (22 ans), qui a parfois souffert d’être remplaçant. Mais Dembélé semble bien lancé


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Urban Africa

Current track
TITLE
ARTIST

Background