WALLY SECK PEUT ESQUISSER QUELQUES PAS DE  » KONE YESS  » (DANSE).

Written by on 23 avril 2018

wally seck

La Chambre d’accusation vient de lui ôter une épine de ses pieds, dans le dossier judiciaire le concernant. Le fils de Thione est inculpé pour faux et usage de faux, escroquerie et complicité, portant sur une voiture de marque Range Rover.

Selon Les Echos, le juge a en effet, ordonné la mainlevée du contrôle judiciaire. Ce, après la mise en liberté provisoire de ses co-inculpés notamment Baye Fall et Massylla Niang. C’est dire que désormais, le prince des « Faramarenes » n’a plus besoin d’émarger devant le juge d’instruction, ni de demander une autorisation de sortie lorsqu’il sera engagé pour des contrats à l’étranger.
Cette affaire remonte à 2016, à la suite d’une plainte de Pape Dièye, un entrepreneur, contre le commerçant Massylla Niang à propos d’un véhicule de marque Range Rover 4X4 qu’il lui a vendu. Il ressortira de l’enquête menée par la Division des investigations criminelles que les documents afférents à la voiture sont des faux.
Selon Massylla Niang, c’est Waly Seck qui lui a vendu la voiture. Il soupçonne aussi ce dernier de lui avoir confectionné les documents, après l’avoir mis en rapport avec son ami Baye Fall. Entre-temps, plusieurs personnes avaient réclamé la propriété du véhicule. C’est le cas de l’international sénégalais, Ibou Touré qui soutient l’avoir prêté à Waly Seck. Lamara Diallo, un autre Sénégalais qui vit en Italie, réclame aussi la propriété de la Range Rover. Au final, la Chambre d’accusation lui a restitué le véhicule qui était mis sous scellé.

Source: leral


Urban Africa

Current track
TITLE
ARTIST

Background